Pré-commande

Nous avons réussi avec succès notre campagne de financement participatif ! Nous relevons aujourd'hui nos manches pour fabriquer nos premiers livres. Nous prévoyons la livraison pour Juin 2017.

Si vous désirez pré-commander un ou plusieurs ouvrages, remplissez le formulaire suivant ou écrivez-nous un email avec la liste des éléments que vous souhaitez acheter. Si vous êtes à Bruxelles, arrangeons une livraison autour d'un café, ou d'une bière.

We have successfully completed our crowdfunding campaign ! Today, we are rolling up our sleeves to make our first books. We plan to ship in June 2017.

If you are interested in pre-ordering one or several publications, please complete the form bellow or send us an email with the list of items you would like to purchase. If you are in Brussels, we can arrange a delivery over coffee, or beer.

Formulaire

Nous vous recontacterons bientôt pour vous donner des informations sur la livraison ainsi que sur les moyens de payement. We come back to you soon with informations about shipping and payment methods.

Merci ! nous avons bien reçu votre commande !
Thank you! Your order has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form

what's left over the works of le bon, maxime le bon

Complices

Risographie : Autobahn
Sérigraphie : Chromodrome
Jet d'encre sur demande : Blurb
+ Jet d'encre & laser maison
Papier : Arctic Paper (contient des traces de Fedrigoni)
Reliure : Ultra Clik
Design et texte : Olivier Bertrand
Traduction : Piero Bisello
Coédition parallèle : Projet A. de Visscher – Éditeur

Papiers

Couv. : Materica 250 g/m2
Int. : Munken Pure Rough 120 g/m2 (contient des traces d'Arcoprint 100 g/m2)

Mesures

Format : 15 × 19,8 cm
Pages : 196
Reliure : Wire-O (4e de couv.)
ISBN : 978-2-9602002-4-9
Première édition : 100 ex.

20 € + livraison/shipping :

(pays/country)

En marge des images conventionnelles, Maxime Le Bon représente des situations burlesques en grossissant le trait des penchants les plus bestiaux de l’homme. Au contraire, lorsqu’un excès de morale jaillit d’une situation de prime abord quelconque, il prend soin d’en révéler l’absurdité. Son travail est un joyeux capharnaüm d’expérimentations plastiques et de situations grotesques où se joue une foule de saynètes pathétiques, de ruses, de mensonges, de vols et de tous les autres coups qu’il est possible de porter en dessous de la ceinture.

Parce que mauvais ou insatisfaisants, les dessins reproduits dans ce livre sont des cadrages au format A5 tirés des travaux que Maxime Le Bon destinait aux ordures. Avant de les jeter, l’artiste en extrait les détails les plus intéressants – éléments du décor ou du récit, effets de blagues imprévues, hasards plastiques – et les compile dans des classeurs de travail dans lesquels il puise pour de nouveaux travaux.

Il se trouve que la rencontre avec cette série de rebuts tomba à point nommé avec un stock de chutes de papier dans lequel Surfaces Utiles pouvait justement débiter des formats A5. Même si le stock était insuffisant à l’aboutissement de la publication, l’opportunité de reproduire ces rebuts sur leur équivalent industriel fit le larron. Nous avons donc usé de quelques combines pour combler ce manque matériel et technique en détournant les services d’un célèbre imprimeur à la demande et en usant d’un tour, sortie de la manche, pour trouver le papier manquant sans avoir vraiment à le payer.

Aperçu du détournement d'impressions à la demande
(sur-impression riso sur jet d'encre Blurb)
Misappropriation of printing-on-demand, overview
(superimposition : riso on inkjet)

Away from conventional images, Maxime Le Bon pictures burlesque situations by magnifying humanity's most bestial inclinations. And when morality peers into this distorted picture, Le Bon makes sure to quickly reveal how absurd morality itself can be. His work is a joyful muddle of tricks, lies, robberies and all the other ways that one can get hit below the belt.

The drawings reproduced in this book are A5-format fragments of the work that Le Bon would bin because he considered them unsatisfactory. Before throwing them away however, the artist keeps what he sees as valuable—painting mistakes, unforeseen jokes, surprising narrative elements—to archive and make into raw material for new work.

It is a coincidence that Surfaces Utiles came across these fragments at the time when many A5-format paper scraps became available. However, the stock was insufficient to complete the entire publication, therefore we had to rely on some “tricks” to manage it anyway. We highjacked the services of a famous printer on demand and found the missing paper without really having to pay for it.